Viadrina Logo
Jura Logo
Foto Logo

Article Comparison - Éléments des crimes de la Cour pénale internationale [*]

Article 8 2) b) iv)
Attaque causant incidemment des pertes en vies humaines, des blessures et des dommages excessifs

Éléments

1. L’auteur a lancé une attaque.

2. Cette attaque était telle qu’elle allait causer incidemment des pertes en vies humaines ou des blessures parmi la population civile, des dommages aux biens de caractère civil ou des dommages étendus, durables et graves à l’environnement naturel qui seraient manifestement excessifs par rapport à l’ensemble de l’avantage militaire concret et direct attendu[36].

3. L’auteur savait que l’attaque causerait incidemment des pertes en vies humaines ou des blessures parmi la population civile, des dommages aux biens de caractère civil ou des dommages étendus, durables et graves à l’environnement naturel qui seraient manifestement excessifs par rapport à l’ensemble de l’avantage militaire concret et direct attendu[37].

4. Le comportement a eu lieu dans le contexte de et était associé à un conflit armé international.

5. L’auteur avait connaissance des circonstances de fait établissant l’existence d’un conflit armé.

________________________________

[36] L’expression « l’ensemble de l’avantage militaire concret et direct attendu » désigne un avantage militaire que l’auteur pouvait prévoir avant de lancer l’attaque. Cet avantage peut ou non avoir un rapport temporel ou géographique avec l’objet de l’attaque. Le fait que la commission de ce crime peut entraîner, de façon licite, des blessures incidentes et des dommages collatéraux, ne justifie en aucune façon quelque violation que ce soit du droit applicable dans les conflits armés. L’expression n’a pas trait à la justification de la guerre ou aux règles du jus ad bellum, mais reflète l’exigence de proportionnalité inhérente à la détermination du caractère licite de toute activité militaire entreprise dans le contexte d’un conflit armé.

[37] Contrairement à la règle générale énoncée au paragraphe 4 de l’introduction générale, cet élément requiert que l’auteur effectue le jugement de valeur ici décrit. Toute évaluation de ce jugement de valeur doit reposer sur les informations nécessaires dont disposait alors l’auteur.